28 octobre 2013

Gravity

Il y a quelques semaines j'ai eu la chance d'assister à la projection en avant première de Gravity d'Alfonso Cuaron (merci Christel !. A l'époque, je ne savais pas du tout ce que j'allais voir, les affiches ne recouvraient pas encore les couloirs du métro et la presse n'en parlait pas. J'y suis donc allée, après une rapide recherche sur google, surtout contente de retrouver mon bon ami Georges pour passer 90mn avec lui. Bien sûr Sandra Bullock allait jouer les troubles fêtes dans notre tête à tête mais j'imaginais (à tort) que depuis Speed, elle avait certainement beaucoup beaucoup ramassé. 

affiche gravity

La grosse claque. En pleine tête. Ce film est absolument déroutant car, avec un scénario minimaliste - perdu dans l'espace - il m'a emmené très loin et très fort : la peur de l'infini, la peur de mourir, d'être absolument seul, le deuil, la résilience, l'espoir, le courage, la solidarité et la survie. Tous ces thèmes sont portés par une Sandra Bullock absolument époustouflante de justesse ( et ravissante contre toute attente) et Georges, beaucoup plus discret que prévu. 

La réalisation est parfaite, avec une 3 D pour une fois, justifiée voir indispensable. J'avais l'impression vertigineuse d'être avec notre duo de cosmonautes, perdue à des milliers de kilomètres de notre planète et déroutée par l'absence de gravité, admirant la terre de la haut (ou d'en bas je ne sais plus, rapport à l'absence de gravité justement).

Voilà pourquoi j'aime encore le cinéma. Pour ce genre de film qui jamais, n'offrira le même rendu sur un écran plasma dans son salon et qui prend tout son sens dans une salle obscure avec un écran géant, un son digne de ce nom et des pop corn salés. Un vrai bon film de divertissement, qui coupe le souffle,tire 3 larmes et provoque quelques sourires. Et moi, j'adore ça. Le cinéma qui m’emmène là où je n'irai jamais. 

gravity_img8
gravity-gravity-2013-2-g
gravity-gravity-2013-6-g
Gravity-Still-4

Gravity  d'Alfonso Curaon - En salle depuis le 23 octobre. Durée 1:30. A partir de 10 ans (selon moi)

Posté par peggy peggy à 17:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

Commentaires sur Gravity

    Hâte d'y aller

    Posté par Bouboulette, 28 octobre 2013 à 18:02 | | Répondre
  • Tiens donc.
    Je fais partie des 1% qui n'ont pas aimé. Je ne savais pas de quoi il s'agissait quand mes amies m'y ont entraîné jeudi dernier, la critique était fabuleuse sur les murs du métro donc pourquoi pas.
    L'ennui a été abyssal - l'histoire tient sur un timbre poste - Sandra Bullock, que j'apprécie pourtant énormément a une mono-expression tout du long (et semble remplie à la cire, ce botox est une malédiction), j'ai pris un fou rire au moment des aboiements et je me suis demandée quand les extra-terrestres allaient arriver pour lui mettre encore d'autres bâtons dans les roues.
    Bref, je suis passée à côté, voir au large, et j'ai mille fois préféré Au bonheur des Ogres.
    Mais je reconnais à côté de ça que mes deux amies en sont ressorties comme toi, enthousiastes.
    C'est ça aussi, le cinéma...

    Posté par Au fil du canal, 29 octobre 2013 à 07:14 | | Répondre
  • merci pour le debrief

    Posté par creastef, 29 octobre 2013 à 09:59 | | Répondre
  • On a eu un début de fou rire aussi t'as oublié

    Posté par opio, 29 octobre 2013 à 10:06 | | Répondre
  • On a eu un début de fou rire aussi t'as oublié

    Posté par opio, 29 octobre 2013 à 10:08 | | Répondre
  • On a eu un début de fou rire aussi t'as oublié

    Posté par opio, 29 octobre 2013 à 10:08 | | Répondre
  • merci pour ton avis...j'hésitai pas mal à aller le voir, mais tu m'en as donné envie !

    Posté par ☼ sophie ☼, 29 octobre 2013 à 13:26 | | Répondre
  • J'ai hâte d'y aller...mais on verrait plus Sandra que Georges? Qu'est ce que c'est que cette arnaque?

    Posté par sourisliberty, 29 octobre 2013 à 22:53 | | Répondre
  • Merci pour cette critique, je trouve que les critiques de film dans les blogs sont les plus intéressantes d''ailleurs !
    Et merci pour l'indication d'âge. je n'y mènerai donc pas ma fille .

    Posté par helene jg, 31 octobre 2013 à 00:14 | | Répondre
  • Bonjour,
    J'adore les "lectures du métro"
    Et déçue de ne plus retrouver ces billets!!!!

    Posté par K&co, 03 novembre 2013 à 21:42 | | Répondre
    • Et voilà ! Nouveau billet lecture en ligne ))

      Posté par peggy peggy, 04 novembre 2013 à 20:25 | | Répondre
  • Pas du tout adepte de ce genre de film, j'y suis finalement allée. Mon premier film en 3D (à 33 piges, c'est grave ?!) et une grosse claque comme tu la décris dans ton billet. J'en suis ressortie époustouflée. Bon, un peu déçue que George ne soit pas plus présent ! Mais finalement heureusement que la fin n'est pas à l'américaine "ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants"...

    Posté par Minots And Co, 05 novembre 2013 à 14:23 | | Répondre
  • Pareil, à la base je n'avais pas envie d'y aller, pas mon genre de film malgré les critiques enthousiastes sur ce film... mais bon, je me suis laissée convaincre par mon homme. Et là j'ai adoré, ce film retrace la renaissance de cette femme, des images pleines de symboles, l’apesanteur aidant, j'ai eu l'impression de voir un fœtus dans le ventre de sa mère. Et le dernier plan du film, également top ! Bref, je suis bien heureuse d'avoir vu ce film, comme quoi... il faut parfois sortir de nos habitudes !

    Posté par StéPhanie, 06 novembre 2013 à 14:01 | | Répondre
Nouveau commentaire