C'est pas sérieux !

24 septembre 2014

String, bureau & Ikea

Depuis quelques mois, Alexandre n'a plus de bureau dans sa chambre. Personnellement ça ne le dérange pas beaucoup, il a une excellente excuse pour ne pas travailler. En revanche nous ça nous embête un peu, rapport aux devoirs. Idéalement, ce sont les intemporelles étagères String qui auraient dû rejoindre sa chambre (petite avec une grande porte fenêtre sur une largeur) : elles ne prennent pas de place et laissent passer la lumière. Et bien sur, elles sont belles, très belles. 

etagere-string-furniture-7

etagere-string-furniture-6

Le hic, le prix qui pique un peu, pas raisonnable pour nous en ce moment. Après avoir hésité pendant des mois, j'ai renoncé et opté pour un modèle ikea qui répond lui aussi a pas mal de nos critères ... pour 70€. Du coup, on a changé aussi le lit que je vous conseille aussi : 2 grands bacs de rangements + la possibilité de le transformer en lit double (un vrai lit double avec des lattes !). Juste canon.

image3

 L'affiche avec les coccinelles vient de chez Happy Vintage.

image2

image4

Le bureau c'est la série ALGOT (dans les dressings). Nous rajouterons peut être un caisson en dessous et dans quelques temps, on pourra même remonter la planche de travail. Le lit c'est la série BRIMNES (il faut ajouter 2 matelas fins qui sont posés l'un sur l'autre). Il suffit de tirer et pouf, la seconde place apparait, on bascule l'un  des 2 matelas et on peut accueillir comme l'ambassadeur un couple d'amis. Magie. 

Comme j'adore voir "in real life" ce que les meubles peuvent donner avant de me lancer, je me suis dit que peut être ça pouvait vous brancher aussi ;)

Posté par peggy peggy à 17:00 - - Commentaires [9]
Tags : , , ,

16 septembre 2014

Si je devais en choisir 10

livre

Depuis que je suis passée à la liseuse, je ne rédige plus de chronique ici, pourant je lis je lis je lis (du bon et du moins bon).  En attendant que je m'y remette, je dépose ici dans le désorde mon top 10 de bouquins pref de pref. 

  • 24h de la vie d'une femmeStefan Zweig (à égalité avec le joueur d'échec. et avec presque tous les Zweig en fait)

 

  • Les piliers de la terreKen Follett (dévoré quand j'avais 13/14 ans, relu à 25, je crois qu'il faut que je le relise avant mes 40)

 

  • L'élégance des veuves - Alice Ferney (la plume de Ferney pour décrire les sentiments est unique. A lire aussi "Dans la guerre")

 

  • Du domaine des murmures - Carole Martinez (gongourt des lycéens 2011, un conte entre grâce et barbarie à lire absolument)

 

  • Le montespan - Jean Teulé ( à égalité avec le magasin des suicides - toute la verve et l'humour de Teulé)

 

  • Les cerfs-volants de KaboulKhaled Hosseini ( amitié, trahison, rédemption : émotion. Est-ce que quelqu'un dans la salle est passé à côté ?)

 

  • L'âme du monde - Frédéric Lenoir ( un livre qui remet toute les pendules à l'heure. A relire 1X/an)

 

  • La chambre des officiers - Marc Dugain (un roman très réussi sur les gueules cassées lu il y a 15 ans auquel je repense régulièrement )

 

  • Au revoir là-haut - Pierre Lemaitre (l'intro est juste la meilleure de tous les temps)

 

  • La nuit des temps - Barjavel (évidemment. )

 

 Je me régale en découvrant les listes de chacun sur les réseaux sociaux en ce moment alors surtout, n'hésitez pas à partager la votre.

Posté par peggy peggy à 13:27 - - Commentaires [10]
03 septembre 2014

Crush #2

Un petit clic sur la photo pour accéder au site d'origine.

Une custo simple et qui fait son petit effet : un coup de peinture sur des commodes ikéa et elles ont tout de suite un look plus cosi. Idéalement, c'est dans ma to do. idéalement.

ikea-malm-520x693

Cette mini camera de Polaroid. Nettement moi chère que la Go Pro (elle est annoncé à 100 dollars), elle a tout d'une grande en rigolote : film en HD, photo de 6 megapixels, lecteur de carte SD, autonomie de 90mn et une foule de petits accessoires sympa. Voilà, moi qui ne filme plus qu'avec mon iPhone, je sens que j'ai trouvé mon cadeau de noël. Je crois qu'elle est dispo en pré-commande dès maintenant pour livraison en octobre.

POLAROID-CUBE

polaroid cube

Des chaussures of course ... cette fois ce sont des derbys compensées qui me font de l'oeil. On en trouve partout en ce moment, celles-ci sont dispo chez Zara en ce moment.

5305301040_2_4_1

Et enfin, cet été j'ai poussé les portes d'une petite galerie et je suis tombé sous le charme de ces sculptures de baigneuses réalisées par Sylvie du Plessis. Les visages et le jeu de matière terre/email m'ont particulièrement touché. Un jour peut-être ...

photo-14

030

Bonne rentrée coquine.

Posté par peggy peggy à 15:55 - - Commentaires [6]
Tags : , ,
26 juin 2014

Crush #1

ce blog semble à l'abandon. C'est flippant. Je n'en peux plus de voir la Belle et la Bête à chaque fois que j'arrive ici. C'est insoutenable. Donc. En attendant que je me réveille d'autres visuels bcp plus jolis (clic sur la photo pour aller sur le site d'origine).

une idée déco tellement mais tellement canon.  

f179bbc9d2cbbed30ee4ca068b9a2f60

un look soooo cool. Je VEUX ces pompes !

4352e8b0be0b3de5077d76e77d9dd925

le petit truc en +  dont je rêve pour customiser mes bouteilles. Depuis cet article, je n'achète plus de bouteille en plastique d'eau plate. J'ai 2 bouteilles en verre achetées chez IKEA,et roule ma poule. Eau du robinet, je laisse reposer 1/2h avant de refermer et mettre au frigo. L'eau n'a aucun goût alors que directement du robinet elle est vraiment beurk (lovely Paris).

42173e9a60cbb681c44f02a6c0ca3c93

A bientôt.

Posté par peggy peggy à 13:40 - - Commentaires [13]
27 février 2014

La belle et la bête - Théatre Mogador

Faut-il que j'aime mes enfants pour programmer mon réveil le dimanche matin. Prise d'un coup de folie (et après avoir lu le billet d'opio ici, j'ai réservé des places pour assister à la comédie musicale "La belle et la bête" au théâtre Mogador, séance du dimanche matin à 11h. Folie. Normalement à cette heure là je dors - cours - prie - range - presse des oranges ou que sais-je encore... mais jamais encore je n'avais écouté une vilaine bête chanter pour encanailler la plus belle du village.  

la belle et la bête mogador

la belle et la bête mogador 1

Costumes, décors, dialogues, chansons ... on est plongé dès les premières secondes dans l'univers du dessin animé de Disney et pendant un peu moins de 3 heures, j'ai eu exactement le même âge que mes enfants. C'était super chouette d'avoir 7/9 ans. Pourtant pas une habituée des comédies musicales (j'avais vu Mama Mia à Londres il y a quelques années c'est tout), je suis tout de suite entrée dans l'ambiance : les paroles des chansons, après quelques minutes d'adaptation, sont faciles à comprendre et la musique jouant parfaitement son rôle. Un regret cependant, ne pas bien voir l'orchestre jouer, trop caché sous la scène. 

Le théatre Mogador, construit dans les années 20 et qui a bénéficié d'une rénovation dans les règles de l'art est une salle incroyable : 1900 places très confortables et même du 3ème balcon, on voit vraiment bien la scène : pas de poteau en plein milieu, pente forte qui permet au monsieur devant toi de préserver l'intimité de l'arrière de son crane et même des réhausseurs à dispo pour les kids.  

Le spectacle dure 2h40, dont 20 mn d'entracte. Plus long, il aurait été long, là, il est parfait. Après avoir beaucoup hésité, j'ai opté pour les places à 42€, mais comme la salle n'était pas tout à fait pleine, on a eu la chance de se faire "surclasser". Ma récompense sans doute pour avoir mis mon réveil un dimanche matin, les séances de l'après midi et du soir étant beaucoup plus prisées. Donc donc donc pour résumer, ce spectacle est vraiment réussi, il est, à mon sens idéal à partir de 7 ans. Beaucoup d'adultes sans enfant dans la salle, j'imagine donc qu'il est aussi parfait pour les adeptes du genre même si moi, je dois avouer que ne j'y serais pas allée sans mes minis. 

A bientôt coquine. J'ai une grosse pile de bouquins dont il faut que je te parle !

17 février 2014

Un été à Osage County

Deux actrices américaines sortent très nettement du lot de leurs congénères : Julia Roberts et Meryl Strepp.  Si je devais citer 2 performances en particulier il y aurait Erin Brockovich, seule contre tous et Sur la route de Madison. Alors quand un film les réunit, forcement, il fait des étincelles. Le 26 février prochain sort  le film "Un été à Osage County", que j'ai eu la chance d'aller voir il y a quelques jours. 

affiche un été à osage county

Le pitch officiel : "En famille, on se soutient. En famille, on se déchire... Suite à la disparition de leur père, les trois filles Weston se retrouvent après plusieurs années de séparation, dans leur maison familiale. C’est là qu’elles sont à nouveau réunies avec la mère paranoïaque et lunatique qui les a élevées. A cette occasion, des secrets et des rancoeurs trop longtemps gardés vont brusquement refaire surface…"

Tiré d'une pièce de théatre de Tracy Letts,lauréate du prix Pulitzer et du Tony Award, ce huis clos familial est rythmé par des scènes d'une tendresse absolue et d'autres d'une violence verbale et physique absolument terrifiantes. Tourné en décors réels, dans l'Oklahoma, dans une vraie maison achetée pour l'occasion, on est projeté immédiatement dans l'intimité de cette famille déchirée, ayant presque une place avec eux dans la salle à manger.

été à osage county

un été à osage county

Julia Roberts est époustouflante de justesse, traduisant parfaitement dans son jeu la force de caractère de son personnages et ses failles immenses. Meryl Streep est plutôt effrayante, campant une mère alternativement aux bords de la folie et calculatrice au dernier degré. Et le reste de la famille est parfaitement interprété, avec une mention spéciale pour Juliet Lewis qu'on voit trop peu sur les écrans d'ailleurs.

600x400

augustosagecounty2

Bref, allez-y. Allez vous ce film, comme vous iriez voir une pièce de théâtre. Et rentrez tranquillement chez vous en vous disant que finalement, votre famille s'en sort pas si mal :D.

Pour voir la bande annonce, c'est pas ici YouTubeDailymotion et le site du film est par là. 

 

Posté par peggy peggy à 12:30 - - Commentaires [6]
Tags :


Fin »